lundi 22 février 2016

Block 46 (Johana Gustawsson)

Falkenberg. Suède. Le commissaire Bergström retrouve le cadavre nu et gelé d'une femme aux abords de la plage d'Olofsbo. Londres. Profileuse de renom, la ténébreuse Emily Roy enquête sur une série de meurtres d'enfants dont les corps sauvagement mutilés ont été abandonnés dans les bois d'Hampstead, au nord de la ville. Ils présentent les mêmes mutilations que la victime suédoise : trachée arrachée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras. Etrange serial killer, qui change de type de proie et de lieu de chasse... Pourrait-il s'agir d'un tandem de sociopathes ?


Mélanger un tueur psychopathe et les horreurs commises dans les camps de concentration, il fallait oser !
Pari réussi pour ce roman où un duo d'enquêtrices nous promène entre la Suède et Londres.

Un récit à plusieurs temps, entre passé et présent.

Une très bonne intrigue, et malgré quelques longueurs dans l'enquête (l'effet nordique, peut-être ?), j'ai dévoré ce livre d'une traite et m'y suis complètement immergée.

Un final surprenant et j'applaudis l'auteure qui a su garder le suspens jusqu'au bout.

Un grand merci aux éditions Bragelonne et au site Babelio pour ce masse critique qui a été une très belle découverte.


Note : 4/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire