lundi 19 décembre 2016

11 serpents (Philippe Saimbert)


La terrible cousine Abeline, aussi riche qu’originale, convie amis et famille dans son domaine pour leur faire une étrange proposition. Elle leur propose un jeu où les participants devront se montrer drôles et machiavéliques.
Elle cédera la moitié de sa fortune à celui ou celle qui remportera le défi. 
11 invités. 11 serpents. Le gagnant sera celui qui mordra le plus fort. 



Petite joie de blogueuse : être contactée par un auteur qui me propose son livre en service presse. Comme j'avais beaucoup aimé son précédent livre (L'héritage de Tata Lucie), je me suis empressée d'accepter l'offre. 

Toute contente de recevoir ce livre (et malgré un titre qui ne me plaisait pas trop - j'aime pas les serpents), je me suis empressée d'attaquer ce livre lors d'un trajet en train. Bien m'en a pris (ou mal, c'est selon), j'ai été prise dans l'histoire et ai failli manquer mon arrêt. J'ai même dérangé un peu mes voisins en ricanant toute seule. 

Un roman à l'humour noir et caustique. 

L'horrible cousine Abeline convie toute sa famille à un petit jeu où chacun(e) devra faire preuve de méchanceté, de malice pour montrer qu'il/elle mérite son héritage. 

De petites escarmouches en coups bas de la plus belle eau, toute la famille va donner du sien et tenter de toucher le pactole. Jusqu'au final surprenant. Bluffée ! 

Merci à Philippe Saimbert pour m'avoir offert cette parenthèse corrosive et hilarante. Je me suis régalée ! 

Note : 4.5/5



Après « L'héritage de tata Lucie », Philippe Saimbert nous convie dans le domaine viticole de la terrible cousine Abeline.


Charmante vieille dame, qui va s'entourer le temps d'une semaine, d'amis et famille qu'elle a sélectionnés pour hériter de la moitié de sa fortune. Mais pour cela tous les coups sont permis, sauf la violence physique. 

Et que faut-il pour mener à bien cette mission, il faut 11 serpents qui vont se battre dans un fameux panier de crabe. 

C'est un petit jeu, bien cruel tout au long de ce thriller, mais si bien raconté sur un mode humoristique que l'on ne peut que sourire en grinçant des dents.

Les personnages sont bien campés et tout en nuance.

Je me suis prise d'affection pour Philippe, Fredo, Bernadette et tout le toutim. D'autres je les aurais baffés, mais ils sont tous attachant avec leur faiblesse cachée et aussi leur méchanceté avérée.

Je me suis bien amusée tout au long de ce roman et je dois dire que la fin est fort surprenante. La morale de tout ce jeu, serait-elle sauve ?

Merci à Philippe Saimbert de m'avoir permis de lire son livre en nous contactant sur notre blog Kymati. Comme Chrystelle, j'ai passé un excellent moment en la compagnie de ses héros. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire