jeudi 1 juin 2017

La guerre des Lulus, 4 1917, La déchirure (Régis Hautière, Hardoc)


1917
La guerre s'éternise. Le blocus naval mis en place par l'Angleterre, pour empêcher le ravitaillement des puissances centrales, provoque une pénurie alimentaire dans toutes les zones controlées par l'armée allemande. Dans cette Europe meurtrie, le périple des Lulus se poursuit. Malgré leur optimisme naturel, ils commencent à désespérer de revoir un jour l'abbé et les copains de l'orphelinat. Et, s'ils restent soudés dans l'adversité, des lézardes apparaissent dans leur belle amitié.
Leur route, semée d'embuches, leur réserves toutefois de belles surprises et c'est d'un pas décidé qu'ils partent à la recontre d'un pays qui leur est inconnu et de ses droles d'habitants...



Une BD qui retrace l’existence de Lucien, Luigi, Ludwig et Lucas. 

4 “Lulus” orphelins qui vivent dans une abbaye, avec d’autres enfants sans parents. Et puis la guerre arrive aux portes de l’orphelinat. Dans la précipitation du départ, nos 4 Lulus se retrouvent abandonnés à eux-mêmes. C’est alors qu’ils rencontrent Luce, une jeune belge qui s’est perdue durant l’exil de ses parents. 

5 enfants innocents avec leur ignorance sur le monde qui les entoure et qui devront faire face à la réalité de la guerre.

Leur rencontre avec un soldat allemand blessé (Hans) va changer leur vie qui s’organise tout doucement dans leur cabane à l’abri de la forêt. Le temps passe, les évènements aussi (anniversaire, poux, maladie), leur amitié se consolide. Un lien solide les unit pour faire face aux difficultés de leur vie précaire.

Hans va leur apprendre à trouver leur nourriture dans la forêt, à poser des collet, chasser, fumer la viande pour la conserver. Puis vint le temps où il s’en ira pour retrouver sa famille en Allemagne. Une rencontre inattendue va faire prendre conscience de la violence des hommes à nos 5 Lulus et ils vont devoir fuir leur refuge. Une longue route les attend, à pied dans le froid. Au gré des rencontres, bonnes comme mauvaises ou encore surprenantes, ils continuent leur errance afin de de réaliser leur serment : retrouver les parents de Luce.

Leur route va les emmener en Allemagne, en Belgique. Un périple peuplé de dangers, d’aventures et d’adieux. 

Les réflexions des enfants sont très amusantes et correspondent bien à leurs âges : la guerre éclate mais ils se soucient que les allemands ne prennent pas toutes les confitures; ils ont peur des loups, ours, ogres, sorcières, araignées géantes ou monstres qui pourraient se cacher dans la forêt. Tout est une aventure. Mais la réalité est là et n’est jamais rose.

J’ai beaucoup aimé les illustrations et l’atmosphère de cette BD.

Coup de coeur. 


Note : 5/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire