jeudi 17 janvier 2019



« Maman est morte. Il y a un mois, tout allait bien. Quatre semaines ont suffi pour que clac, l'affaire soit réglée. Je suis devenue orpheline - le gros mot est lâché - ainsi que mon frère Gaspard, dix-sept hivers, et ma soeur Joséphine, dix-neuf printemps.
Depuis que c'est arrivé, tout le monde s'applique à gommer le mot. Pourtant, de maman, il ne reste plus qu'un vase contenant une poudre blanche.
Du blanc trop blanc, si vous voulez mon avis. »


Chloé, 15 ans, va apprendre à vivre seule. Enfin seule, pas vraiment. Il y a Joséphine, la grande soeur, qui devient tutrice légale. Il y a aussi Gaspard, le frère, amoureux de jeux vidéo et d'opéra. Sans oublier le père, qui vit dans une hutte polynésienne avec sa nouvelle femme, ses quatre fils et ses lubies écologiques. Et enfin Marjolaine, la grande amie, avec sa famille parfaite (surtout si on n'y regarde pas de trop près)...
Cinq années durant, au jour anniversaire de la disparition de sa mère, elle reçoit une lettre confiée à un notaire...


Petite déception avec ce roman qui traite pourtant d'un sujet douloureux.
Comment une fratrie de 3 ados peuvent-ils survivre au décès de leur mère, et à l'éloignement de leur père.
L'idée était vraiment sympa, bien que peu originale... Une mère sachant qu'elle va mourir laisse au notaire le soin de lire chaque année, pendant 5 ans,une lettre qu'elle a écrite à ses 3 enfants.
J'ai trouvé l'histoire assez superficiel, les personnages peu attachants... Je n'ai pas ressenti d'émotions particulières à la lecture de ce roman.
Cependant, la plume de l'auteure est fluide et agréable et j'ai envie de tester la lecture d'un autre de ses romans.

L'homme qui voyait à travers les visages (Eric-Emmanuel Schmitt)



Après La Nuit de feu, Eric-Emmanuel Schmitt poursuit son exploration des mystères spirituels dans un roman troublant, entre suspense et philosophie.
Tout commence par un attentat à la sortie d'une messe. Le narrateur était là. Il a tout vu. Et davantage encore.
Il possède un don unique : voir à travers les visages et percevoir autour de chacun les êtres minuscules ― souvenirs, anges ou démons ― qui le motivent ou le hantent.
Est-ce un fou ? Un sage qui déchiffre la folie des autres ? Son investigation sur la violence et le sacré va l'amener à la rencontre dont nous rêvons tous...


Augustin Triollet est stagiaire journaliste. Orphelin, il manque cruellement d'argent, se nourrit dans les poubelles et vit dans un squatt. Il va être le témoin d'un attentat. Sa particularité : voir les esprits des morts qui accompagnent les vivants. 
J'ai beaucoup aimé le personnage d'Augustin, touchant, émouvant, suscitant un peu la pitié ou la compassion.

Comme souvent dans ses romans, EE Schmitt, soulève de multiples questions philosophiques.
L'auteur qui est aussi un personnage de son roman est  celui qui va nous pousser à nous interroger sur Dieu, la religion, son influence dans notre vie.
Bref, un roman qui comme à son habitude, nous donne matière à réflexion.
Les fans d'EE Schmitt ne seront pas déçus.  Personnellement je reste une fan inconditionnelle de l'écriture et du style de cet auteur.

mardi 15 janvier 2019

Du sang sur Rome (Steven Saylor)



Un matin de l'an 80 avant J-C, le célèbre enquêteur Gordien est convoqué par un jeune avocat du nom de Cicéron. Ce dernier doit préparer sa première grande plaidoirie pour la défense de Sextus Roscius, accusé du crime le plus impardonnable : le meurtre de son propre père. Gordien accepte de dénouer cette affaire dans une société minée par la tromperie et le complot, où ni les citoyens ni les esclaves ne sont tout à fait dignes de confiance. Mais personne ne connaît mieux les dessous de la ville impériale que notre héros, des riches villas du Palatin aux quartiers mal famés de Subure, où l'on peut recruter des hommes de main pour une poignée de sesterces.


Steven Saylor est né au Texas en 1956. Diplômé d'histoire de l’université du Texas, il devient rédacteur en chef du Sentinel de San Francisco, puis agent littéraire, avant de se lancer dans l'écriture. Sa parfaite connaissance de l’Antiquité lui a permis de créer, en 1991, la série des "Mystères de Rome", qui comprend déjà treize volumes et a été traduite dans de nombreux pays. Steven Saylor partage son temps entre Berkeley en Californie et Austin au Texas.



Premier roman de la série des Mystères de Rome.
Nous y rencontrons Gordien, sorte de détective privé recruté par Cicéron, jeune avocat déjà plein d'envergure.
Cicéron doit défendre le fils de Sextus Roscius d’Ameria qui est accusé du meurtre de son père. Un parricide à Rome est extrêmement et cruellement châtié. Gordien va mettre toutes ses ressources pour démêler le vrai du faux, les pistes sont nombreuses. 

Fiction basée sur des faits réels, l'assassinat de Sextus Roscius D'Ameria a bien eu lieu, le roman nous fait connaître la Rome de 80 avant Jésus-Christ sous la dictature de Sylla. On y côtoie aussi bien les patriciens, les hommes libres que les esclaves. C'est tout un système de castes, de règles, de savoir-vivre qui nous est dévoilé.
La vie de Sylla nous est aussi bien décrite de ses débuts fort pauvres à sa montée au sommet de la hiérarchie en passant par l'armée et les batailles.

On a l'impression de voyager à travers le temps et de se retrouver dans les ruelles sordides de la ville aussi bien que dans le Forum où se déroulent des plaidoyers des procès.

Un polar fort bien mené, une intrigue que l'on pourrait aussi bien trouvée à notre époque, car les intérêts des hommes sont toujours les mêmes, cupidité, vengeance, jalousie. J'ai passé un très bon roman avec les héros de ce polar antique. Je pense lire rapidement la suite « L'empreinte de Némésis ». J'aime bien l'écriture de l'auteur et l'époque décrite.

dimanche 13 janvier 2019

L'autre chambre (Diane Schmidt)



Une chambre. Deux femmes. Entre elles un homme… Deux héroïnes shakespeariennes au 21e siècle. Marine, 36 ans, cherche un homme pour sa première nuit. Ondine, 19 ans, danse dans un bar pour gagner sa vie.


Un court roman, une poésie en prose, pas de rime pas de structure précise. Mais une musique qui résonne à sa lecture. C'est étrange, on a l'impression d'entendre ces deux femmes qui se mettent à nu pour le lecteur.

Elles nous livrent leur vie, leurs souffrances.

L'une étouffée par son père, pas de vie avant 36 ans, qui se cherche, qui se noie à la recherche d'un homme.

L'autre qui se retrouve du jour au lendemain, chassée par sa mère de chez elle, se retrouve à la merci d'un homme.

Si semblable dans leur douleur, si différentes dans leur vie.

C'est la fin de l'histoire qui les rassemble.

Surprenant petit livre, le contenu que je viens de vous livrer, le contenant est très délicat, avec des graphismes très légers et aériens. Le livre objet est très joli, on a envie de découvrir ce qu'il contient. Et quand on l'ouvre on se laisse prendre à la poésie du texte bien sombre.

Merci aux Éditions Envolume pour cette avant-première. Jolie découverte.

Peleliu – Guernica of paradise (Kazuyoshi Takeda)



Septembre 1944, guerre du Pacifique. Tamaru est un idéaliste. Un soldat de base, pas différent des autres, qui obéi aux ordres en espérant en un avenir meilleur après la guerre. Lorsqu'il débarque avec sa compagnie, un jour de grand soleil, sur l'île paradisiaque de Peleliu, il pense encore devenir un jour mangaka, et y voit un joli cadre pour une aventure en manga. Mais les autres soldats japonais ont un regard plus froid sur Peleliu. Ils sentent que la bataille qui va s'engager ne fera pas de survivants. Car Peleliu est sur le chemin de l'armada américaine. Les jours et nuits sous les bombardements et les premières confrontations directes auront tôt fait de ramener Tamaru face au réel : ce paradis sera leur tombeau à tous.



Lors de la seconde guerre mondiale, Américains et Japonais ce sont affrontés sur l'île de Peleliu, située dans l'archipel des Palaos. C'est un lieu stratégique à l'époque de part la présence d'un aéroport. Peleliu est d'abord occupée par l'armée japonaise puis convoitée par les forces américaines.

Ce premier tome nous met en présence de Tamaru, soldat de seconde classe, qui dans le civil voudrait bien devenir dessinateur de mangas. Dès qu'il a un moment de pause, il dessine, il extrapole sur la beauté de l'île, sur les animaux qui y vivent ainsi que sur la population. Pour lui la guerre ne peut pas venir troubler cette paix. On pourrait le considérer comme un doux rêveur, naïf et sensible. Son camarade Koyama par sa mort, va lui montrer qu'à la guerre toute mort peut survenir à tout moment, tout bêtement sans qu'une arme ne vous touche.
On assiste au quotidien des recrues, aux premiers bombardements des navires américains, à l'angoisse qui monte au sein de la troupe.
Cette île paradisiaque en temps normal devient un champ de bataille, qui vrombit, qui tonne de partout. Avec la mort au rendez-vous, la peur, le doute… Tous ces hommes se doutent qu'ils ne s'en sortiront pas ou peu et vont chercher au fond d'eux la force d'aller de l'avant.
Le dessin en lui-même pourrait paraître enfantin, mais ce qu'il véhicule ne l'est pas. C'est la guerre, l'acharnement, le sang, la peur qui sont présents.

Premier manga Seinen que je lis, et j'ai ressenti beaucoup d'émotions à lire le début de cette bataille si peu connue.

Merci à La masse critique Babelio et les éditions Véga de m'avoir permis de découvrir Peleliu. 


Citation : 

"Peleliu est un îlot composé de récits coralliens long de 9 kms et 3 kms de large situé à l'extrême sud des îles Palaos (actuelle république des Palaos). Le climat est tropical et océanique : chaud et humide, avec un soleil fort et des averses de pluie fréquentes.

Malgré la grande quantité de pluie, Peleliu n'a pas de rivières offrant de l'eau potable. En 1944, les soldats s'abreuvaient principalement grâce à l'eau de pluie, à l'unique source de l'île ou à l'eau croupie d'un marais.

Encore aujourd'hui, cet îlot abrite de nombreux os de soldats défunts et beaucoup d'armes d'époque, laissant des traces vivaces au milieu d'un paysage paradisiaque."



samedi 12 janvier 2019

Un ami pour Noël (Lucas Clémence)


Ah, Noël... Ses traditionnels chants. Ses décorations. Ses cadeaux.
Pour Olivia, c'est surtout la période qu’elle préfère.
Sauf, cette année.
C’est à croire que les Dieux et son Karma ont décidé de lui tourner le dos en même temps.
En quarante-huit heures, sa vie part en vrille. 
À cause d’une erreur de clic, son salaire se retrouve rejeté par sa banque "pour cause de mort" et son propriétaire la met à la porte. Le même jour, sa meilleure amie lui annonce qu’elle va se marier. Elle se rend compte que non seulement son cercle d’amies était au courant avant elle mais lui ment depuis des années.
Avec tout ça, elle décide que cette année, Noël se fera sans elle. 
Mais c’était sans compter sur son connard de boss – qui va se montrer sous une facette qu’elle n’aurait jamais pu imaginer. Contre toute attente, il fera tout pour qu’Olivia retrouve son amour pour la magie de Noël.


Une jolie romance de Noël. 
Des personnages sympathiques, une romance et un style d'écriture agréable et léger. Tous les ingrédients sont réunis pour faire un roman que j'ai beaucoup apprécié dans cette période post- fête.



mardi 8 janvier 2019

Ainsi battent les coeurs amoureux (Lily Haime)





Dorian est un survivant.
Alors qu’il n’avait que quelques jours, sa mère l’a arraché à sa famille pour l’emmener dans une secte, perdue dans les montagnes argentines. Il a passé son enfance près de Michel, qui lui a enseigné autant de fausses croyances que de souffrances. Jusqu’à ce que son père le retrouve et le ramène, brisé, à Chicago.
Aujourd’hui, Dorian est un DJ de renom. Entre la musique qu’il fait résonner la nuit et sa famille nombreuse, il a l’impression d’avoir trouvé un équilibre. Mais l’arrivée de Swann remet tout en question. Cet homme mystérieux et magnétique veut savoir ce qui est arrivé à son frère, disparu avec la secte.
Un frère dont Dorian n’a aucune envie de parler. Comme de tout le reste, d’ailleurs. Mais face à Swann et aux sentiments troubles et dangereux qu’il éveille en lui, aura-t-il encore le choix ? Pourra-t-il encore garder enfouis ces souvenirs et ces secrets si bien cachés ?
Ensemble, Dorian et Swann pourront-ils surmonter ce passé qui les unit et les sépare à la fois ?


Ce livre est ma première lecture de l'année. Livre choisi au hasard, la couverture me plasait beaucoup, le synopsis ainsi que les avis auraient pu me faire changer d'avis. Le synopsis parce qu'il m'indiquait qu'il s'agissait d'une romance M/M (je n'en avais encore jamais lu) et les avis car ils étaient assez négatifs.
Mais n'étant pas influençable, je me suis laissée tenter.
L'histoire met en scène Dorian et Swann, deux jeunes hommes qui n'ont pas été épargnés par la vie. Une histoire forte, émouvante voire bouleversante. Les mots utilisés par l'auteure nous fait ressentir la souffrance de ces 2 protagonistes dont la psychologie est très approfondie  ainsi que la violence des situations vécues. Les personnages secondaires apportent une touche de légèreté dans l'histoire.
Un roman que j'ai mis un peu de temps à lire, qui m'a pourtant plu et m'a donné envie de decouvrir davantage la plume de l'auteure.



dimanche 6 janvier 2019

Miserere (Jean-Christophe Grangé)



"Ce sont des enfants.
Ils ont la pureté des diamants les plus parfaits.
Aucune ombre. Aucune inclusion. Aucune faille.
Mais leur pureté est celle du Mal."

Étrange assassinat d'un chef de chorale d'origine chilienne dans l'église arménienne de Paris. Disparitions de plusieurs enfants de chœur. Série de meurtres opérée selon un protocole macabre: perforation inexplicable des tympans, inscriptions tirées du Miserere d'Allegri, mystérieuses traces de pas autour des cadavres: pointure 36...
Pour mener l'enquête, deux flics borderline comme les aime Grangé: Kasdan, le vieux briscard à la retraite, et Volo le toxico, beau comme une rock star. Origines arménienne et russe. Deux hommes intelligents, acharnés, hantés par leur passé.
Du pur Grangé, complexe, tourmenté, baroque. Un de ses meilleurs thrillers, peut-être le plus inquiétant, qui mêle enfance, torture (des bourreaux nazis aux bourreaux chiliens), expérimentations scientifiques ultimes et musique...


Un défi, un challenge, la découverte d'auteurs inconnus de moi.
Je commence l'année avec Jean-Christophe Grangé.
On peut dire que je sors de ma zone de confort, les polars-thrillers tordus, plein d'hémoglobine, je passe mon chemin.

Je me suis dit on parle musique, chant, enfants, voici un polar qui sera peut-être pour moi, et j'ai découvert un auteur plein de talent dans l'écriture, qui met bien en évidence la psychologie des personnages torturés, tortueux, plein de folie mais aussi de fêlures.

Kasdan, Volokine à l'assaut d'assassins pervers, vont remonter une filière qui trouve ses racines du mal dans la deuxième guerre mondiale et ses camps de concentration et les expériences de ses médecins maudits.
Où l'on voit l'horreur se perpétuer au Chili, en France.
C'est pratiquement un exorcisme que raconte l'auteur, celui des racines d'un mal qui ne quitte jamais ce monde, la folie, la perversité et la mort.

Vous vous en doutez j'ai été très marqué par ce livre qui comme il est dit dans le résumé est vraiment baroque, tourmenté. Ça part dans tous les sens, mais vers un but ultime : éradiquer le mal et sauver ce qui peut l'être. Et je dois dire que je n'ai pas lâché le livre avant d'en avoir lu la dernière page, ce que je ne pensais pas faire au début de ma lecture.

Je lirai peut-être un autre Grangé, mais à petite dose, mon petit cœur est trop sensible…

mercredi 2 janvier 2019

BILAN DE LECTURES 2018




Année 2018
104 livres
37862 pages

Janvier 2018
Tourmentée Patricia Callow (497p) 💜💜💜  
 L’ange de Marchmont Hall Lucinda Riley (544p)💜💜💜💜💜
Tortue à l’infini John Green (352p)💜💜💜💜
Mélissa, sac à gras Carène Ponte (258p)💜💜💜💜
Calendars Girls Juillet (160p)💜💜💜💜
Le bonheur n’a pas de rides Anne Gaëlle Huon (277p)💜💜💜 
Demain les chats Bernard Werber (320p)💜💜💜 
Double piège Harlan Coben (396p)💜💜💜💜
De tes nouvelles Agnès Ledig (352p)💜💜💜💜💜
On regrettera plus tard Agnès Ledig (312p)💜💜💜💜💜
  
Février 2018
On la trouvait plutôt jolie Michel Bussi (464p)💜💜💜💜
Une fois dans ma vie Gilles Legardinier💜💜💜💜
Si c’est pour l’éternité Tommy Wallach💜💜💜💜
Un appartement à Paris Guillaume Musso💜💜💜💜
Les yeux couleur de pluie Sophie Tal Men💜💜💜 
Un merci de trop Carène Ponte💜💜💜💜💜
November 9 Colleen Hoover💜💜💜💜💜
Rose givrée Cathy Cassidy💜💜💜 
Comme un Beluga prisonnier des glaces Léa Viler💜💜💜💜

Mars 2018
Qui ment Karen Mc Manus (460p)💜💜💜 
Entre mes doigts coule le sable (304p)💜💜💜 
No ordinary love Jessica Sorrensen (366p)💜💜💜💜
Mon amie Adèle Sarah Pinborough (448p)💜💜💜 
Les lettres de Rose Clarisse Sabard (512p)💜💜💜💜💜
La chambre des merveilles Julien Sandrel (272p)💜💜💜💜💜
 Une bonne intention Solène Bakowski (384p)💜💜💜💜💜
La voix Aline Ste Marie (15p)💜💜
Passés croisés Sophie Becarisse (299p)💜💜💜💜
Les enquêtes du Departement V, Selfies Jussi Adler Olsen (début 312p)💜💜💜💜💜

Avril 2018
Les enquêtes du Departement V, Selfies Jussi Adler Olsen (fin 312p)💜💜💜💜💜
Une fille en danger Cara Vitto (330p)💜💜💜💜
Un été de canicule Françoise Bourdin (331p)💜💜💜💜
Nos chemins de travers Georgia Caldera (510p)💜💜💜💜💜
Nos vagues à l’âme Georgia Caldera (412p)💜💜💜💜💜
Le jardin de l’oubli Clarisse Sabard (432p)💜💜💜💜💜
A huit clos J L’Armentrout (352p)💜💜💜💜
Les yeux de Sophie Jojo Moyes (480p)💜💜💜💜
Meg Corbyn T1 Lettres écarlates Anne Bishop (Début 330p)💜💜💜 

Mai 2018
Sur le parcours d’Emi Thierry Jaegle💜💜💜 
Meg Corbyn, Lettres écarlates Anne Bishop (294p)💜💜💜 
Trevor Payre, Une vie de rêve Anthony GR Caillet (170p)💜💜💜 
La lettre Lily Haimes (89p)💜💜💜 
Les derniers jours de Rabbit Hayes Anna McPartlin (480p)💜💜💜💜💜
A la lumière du petit matin Agnès Martin Lugand (331p)💜💜💜💜💜
La tresse Leatitia Colombani (224p)💜💜💜💜
Des étoiles à l’infini Blanches Monah (411p)💜💜💜💜
Mercy Thompson, l’appel de la lune T1 Patricia Briggs (384p)💜💜💜 

Juin 2018
Il est grand temps de rallumer les étoiles Virginie Grimaldi (396p)💜💜💜💜💜
Une fille comme elle Marc Levy (384p)💜💜💜💜
De force Karine Giebel (576p)💜💜💜💜
Les 100 T1 Kass Morgan (378p)💜💜💜💜
Je ferai tout pour toi Andy Pierce (239p)💜💜💜 
Les piliers de la terre Ken Follet (Début 514p)💜💜💜💜💜

Juillet 2018
Calendars Girls Août (216p)💜💜💜💜
Calendars Girls Septembre (149p)💜💜💜💜
Calendars Girls Octobre (160p)💜💜💜💜
Calendar Girl Novembre (160p)💜💜💜💜
La meute Harbor SG Audrey (294p)💜💜💜💜
Le grand saut, T3 Florence Hinckel (414p)💜💜💜💜
Unbroken Melody Grace (286p)💜💜💜💜
Stony Bay Beach Tim & Alice Huntley Fitzpatrick (557p)💜💜💜💜
Fais moi taire si tu peux Sophie Jomain (306p)💜💜💜💜
T’es une sorcière Maman Gudule (96p)💜💜💜 
Page blanche Virginie Paquier (220p)💜💜💜💜
Les piliers de la terre Ken Follett (la fin (546p)💜💜💜💜💜
Au-delà des apparences, ça a toujours été toi Ceanny (215p)💜💜💜💜
  
Août 2018
Lucide T1, Soraya Doye (384p)💜💜💜💜
Calendars girls Décembre Audrey Carlan (160p)💜💜💜💜
Covenant T1 J L’Armentrout (477p)💜💜💜💜💜
Covenant T2 J l’Armentrout (476p)💜💜💜💜💜
La vengeance du pardon EE Schmitt (336p)💜💜💜💜
Ma fille Jane Shemild (397p)💜💜💜💜
Avec des si et des peut-être Carène Ponte (374p)💜💜💜💜💜
La jeune fille et la nuit Guillaume Musso (440p)💜💜💜💜
Dans le murmure des feuilles qui dansent Agnès Ledig (400p)💜💜💜💜💜
Les 100, T2, 21ème jour Kass Morgan (378p)💜💜💜💜
Les 100, T3, Retour Kass Morgan (360p)💜💜💜💜
Les100, T4, Rebellion Kass Morgan (306p)💜💜💜💜
Tout en hautdema liste Emily Blaine (342p)💜💜💜 
Vise la lune et au-delà Marylise Trécourt (249p)💜💜💜💜

Septembre 2018
Fidèle au poste Amélie Antoine (316p)💜💜💜💜
La mélancolie du kangourou Laure Manel (349p)💜💜💜💜💜
Sans Elle Amélie Antoine (396p)💜💜💜💜
Avec Elle Solène Bakowski (366p)💜💜💜💜💜
Une seconde de trop Linda Green (437p)💜💜💜💜
Deux secondes de trop Rachel Joyce (62p àAbandon)💜
J’ai toujours cette musique dans la tête Agnès Martin-Lugand (384p)💜💜💜💜
Du côté du bonheur Anna McPartlin (408p)💜💜💜💜💜
Après tout Jojo Moyes (544p)💜💜💜💜
Mon midi, mon minuit Anna McPartlin (400p)💜💜💜💜💜

Octobre 2018
Je peux très bien me passer de toi Marie Vareille (352p)💜💜💜💜
A demi-mot Jennifer L’Armentrout (312p)💜💜💜💜
Je suis un zebre Tiana (174p)💜💜💜 
Alicia Stone T1 Alicia et le livre du destin Lilia Brodelle (198p)💜💜💜💜
Un monde sans fin Ken Follet (835p)💜💜💜💜
Covenant T3 Jennifer L’Armentrout (475p)💜💜💜💜
Le songe d’une nuit d’été, la neuvième nuit Lesley Levingston (45p à Abandon)💜
J’ai encore menti GillesLegardinier (400p)💜💜💜💜
Une colonne de feu Ken Follet (295/928^p)💜💜💜 

Novembre 2018
L’enfant sans mémoire Charles Davis (423p)💜💜💜 
Le premier oublié Cyril Massarotto (240p)💜💜💜 
Techniques de visualisation créatrice Shakti Gauvain (189p)💜💜💜💜
Là où tu iras, j’irai Marie Vareille (352p)💜💜💜💜
Edmond Ganglion & fils Joël Egloff (163p)💜💜💜
Chère Mamie Virginie Grimaldi (236p)💜💜💜💜
L’énergie pour guérir Sandrin Muller Bohar (162p)💜💜💜💜
Sous le même toit Jojo Moyes (468p)💜💜💜💜
A première vue Coleen Hoover💜💜💜💜💜
La colonne de feu Ken Follet (168p) 463/928💜💜💜 

Décembre 2018 
La méthode de Deepak Chopra pour perdre du poids💜💜💜💜
La colonne de feu de Ken Follett💜💜💜 
Starlight, on a tous une étoile de M HI’s💜💜💜💜
La délicatesse du homard de laure Manel💜💜💜💜💜
+ 2 livres commencés

mardi 1 janvier 2019

Le sang des Borgias (Mario Puzo)


Élu pape en 1492 sous le nom d’Alexandre IV, Rodrigo Borgia fut l’une des plus extraordinaires fripouilles de son époque.
Avant de servir Dieu, le nouveau souverain pontife cherche d’abord à servir les siens, à commencer par ses enfants, Juan, César, Geoffroi et Lucrèce.
Mais sa position dominante et son népotisme vont susciter des jalousies, qui bientôt deviennent meurtrières… En cette Italie de la Renaissance, intrigues, complots et empoisonnements ne sont pas de vains mots !
À la mort de Rodrigo, l’ennemi de la famille, le Cardinal della Rovere lui succède. Et c’est tout le clan Borgia qui se trouve en danger.
César, qui inspirera à Machiavel le personnage du Prince, se réfugie à Naples avant de fuir en Espagne, où il sera fait prisonnier. Mais, bien décidé à retrouver le statut qui était le sien, il s’évade et ourdit sa vengeance… Don Corleone n’avait rien inventé ! (Amazon)







Voilà bien longtemps que je n'avais pas ouvert un roman historique et celui-là m'a enchantée de part son histoire et son écriture. A défaut d'une baguette magique, l'auteur a une plume magique qui a su m'embarquer sur-le-champs en Italie au sein de cette terrible famille qui est les Borgias. 


A aucun moment je ne me suis ennuyée, à aucun moment je n'ai voulu poser mon livre. 


Une page d'Histoire intéressante !