vendredi 22 février 2019

Neige de Mai (Paul Renier)



Un soir, Adrien rencontre Estelle, qui disparaît peu après. Il n’aura alors de cesse de la chercher, d’apprendre à l’aimer et de la retrouver. Comment dire la parole empêchée ? La stupeur devant le bonheur éblouissant ou l’effondrement ? Cette histoire raconte la fulgurance amoureuse, le bonheur des corps, la lutte avec l’autre, avec soi, dans l’amour et la maladie, les atermoiements, les doutes et les victoires, même infimes.



Né au Havre en 1979, Paul Renier enseigne le français et le théâtre en région parisienne.
Passionné de littérature et de théâtre, il écrit en 2012 une pièce Après la fin, publiée chez l’Harmattan.
Sa seconde pièce, Le bruit de la disparition, a été sélectionnée par le collectif À mots découverts.
Neige de mai, publié aux Éditions Sur Le Fil en janvier 2019, est son premier roman.



Neige de Mai, très joli titre pour un livre tout en poésie sur l'amour.

Tout d'abord la rencontre, le cheminement, le bonheur puis la maladie, le soutien et la remontée vers la lumière.

Un livre tout en délicatesse, dans un langage soutenu à la fois cru et tendre, L'auteur distille les sentiments, l'amour, les reproches, les doutes et à nouveau l'amour .

Deux êtres qui ne font qu'un mais qui demandent à être deux pour échapper à la fusion qui les détruirait tous les deux.

Très belle réflexion sur le cheminement de l'amour et du quotidien sous la forme d'une sorte de lettre écrite par le narrateur à sa bien-aimée, sa femme lumière.

Une très belle découverte de Paul Renier qui m'a gentiment proposé de lire son premier roman, et je l'en remercie. J'ai adoré. 






Ce qui m'a frappée dès les premières pages est l'usage des pronoms personnels "ELLE" qui se transforme en "TU" et qui donne encore plus de force au texte. (Cela me rappelle "Lambeaux" de Charles Juliet)

Une histoire d'amour qui commence dans le flou, l'inconnu et petit à petit on s'approprie la personnalité du "JE" et du "TU". Un rythme qui nous emmène là où l'on n'imaginait pas échouer. Des métaphores qui nous font vibrer, qui font naître en nous la colère et la tristesse, le désarrois et l'espoir...
On partage les états d'âmes de chacun, on vit avec eux et on sombre dans le néant quand tout à coup, une lueur vient éclairer nos pas, leurs pas et on ressuscite avec eux. 

Mille mercis à Paul RENIER de nous avoir fait découvrir ce roman qui a été un coup de cœur pour moi. 
Je n'ai qu'une envie, celle de partager ce texte avec mes amis et d'attirer leur attention sur les mots que vous avez choisis, celle de leur dire de caler leur respiration aux phrases que vous déployez dans ce récit. 

Encore merci pour votre générosité. 

Longue plume à Vous.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire