mercredi 6 décembre 2017

La carte postale (Leah Fleming)

D'un manoir écossais au bush australien, en passant par l'Angleterre en guerre et le désert égyptien, une fresque familiale sur trois générations, qui mêle drames amoureux, disparition d'enfant et secret de famille. 
Fin des années 1930. Dans un manoir écossais, Callie mène une vie privilégiée auprès de Phoebe, sa tante actrice. Sa rencontre avec le troublant Toby Lloyd Jones va tout bouleverser. Fascinée par ce séduisant homme d'affaires qui la couvre de bijoux, Callie l'épouse et le suit en Égypte. Mais sous le soleil du Caire couve un drame : elle vient de recroiser son amour d'enfance...
Quelques mois plus tard, c'est une Callie hagarde et enceinte qui rentre en Angleterre, alors que résonnent les premiers échos de la Seconde Guerre mondiale.
Début des années 2000, en Australie. Melissa Boyd se voit confier une mission par son père mourant : retrouver cette élégante Anglaise qui, soixante ans plus tôt, l'a confié à une famille de fermiers australiens, alors qu'il n'était qu'un petit garçon. Seul indice, une carte postale et ces mots : « Maman rentrera bientôt »…

Un roman captivant qui nous emporte entre amours, trahisons, drames, secrets, sacrifices et Histoire.

Une saga familiale où l'on suit sur trois générations la vie de femmes exceptionnelles et qui nous fait voyager entre l'Australie, l'Ecosse, la Belgique, l'Egypte ou même l'Allemagne. 

C'est une fresque historique qui se déroule sous nos yeux. 

La première guerre mondiale qui brise des familles, des espoirs et des rêves, va également amener Phoebe à faire des choix irrévocables et en assumer les conséquences. 

La vie ne sera pas tendre non plus avec Callie. 
D'enfant curieuse, elle va devenir une ado rebelle et vindicative; une jeune femme meurtrie, frondeuse qui devra faire des sacrifices par amour.
Car l'amour est bel et bien au coeur du récit; l'amour maternel surtout. 

Une belle histoire qui nous parle de quête d'identité, de l'importante des liens du sang, de nos racines familiales, de renoncement, de secrets qui empoisonnent. 

Une lecture passionnante qui m'a séduite dès les premières lignes. 


Une belle histoire, trois générations de femmes, à la recherche du bonheur, de l'amour, mais à qui les embûches de la vie et les tourments de la guerre ne permettront pas de réaliser leur rêves.

De la guerre 14/18 qui voit de nombreux couples brisés, d'enfants déclarés illégitimes car leurs parents n'ont pas eu le temps de se marier, à la deuxième guerre mondiale, 20 ans plus tard, qui détruit à nouveau une génération et tue aussi femmes et enfants dans les camps de concentration. Toute la barbarie de ces deux guerres va faire son chemin à travers le destin de Phoebe et Callie. Elles auront leur lot de malheur, de désillusions, de meurtrissures à l'âme. Mais pour leur salut et leur bonheur, elles connaîtront le grand amour qui leur laissera la joie d'être mère.

Un récit captivant qui couvre des décennies, de la Grande Guerre 14/18 à l’entre-deux guerres, puis la Seconde Guerre Mondiale ainsi que l'après, on traverse les continents, en Australie, en Égypte, à Londres, en Belgique, la France, l'Allemagne, ce roman historique passionnant entremêle habilement le passé et le présent sans nous laisser le temps de souffler. Ce ne sont pas d'incessants aller-retour entre passé et futur, mais une belle histoire que l'on suit dans sa chronologie naturelle et c'est bien agréable.

Ce roman aborde aussi le rôle des des femmes lors de la Première guerre mondiale, les attentes sociales de leur temps, l’évolution de leur statut durant la Seconde Guerre Mondiale, l'engagement de certaines femmes dans le contre-espionnage, le stress post-traumatique, l’alcoolisme, l’horreur des deux guerres qui ont secoué notre monde, l’enfer des camps de concentration, les choix terribles irréversibles, les conséquences de ces choix.
Tous ces sujets sont traités avec extrêmement de pudeur et beaucoup de justesse.
Je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce roman et ai passé un excellent moment de lecture.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire