dimanche 22 mai 2016

Les derniers jours de Rabbit Hayes (Anna McPartlin)


Quand Mia, que l’on surnomme affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre, même si elle refuse de l’accepter, tout comme ses proches qui assistent, impuissants, au déclin de leur fille, sœur, mère ou amie. Tous sont présents à ses côtés pour la soutenir : Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant ; Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille ; Marjorie, sa meilleure amie et confidente ; et enfin Juliet, sa fille de 12 ans, qu’elle élève seule. À mesure que les jours passent et que l’espoir de sauver Rabbit s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont se construire sans cette femme qui leur a tant apporté. Rabbit est au cœur de ce petit groupe et des préoccupations de chacun de ses membres. Si elle a perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage. Et Rabbit a quelques idées bien particulières pour leur faciliter la tâche. Mais très peu de temps pour les mettre en œuvre...





A la lecture du résumé, le lecteur sait qu'il s'embarque pour un livre triste avec une issue inévitable. Pas de happy end programmé.

Rabbit est une jeune femme, maman, soeur, fille qui doit faire face à une rechute du cancer et se trouve en fin de vie.

Ce roman nous raconte ses 8 derniers jours, émaillés de souvenirs de son adolescence, de sa vie, des personnes qui ont compté pour elle.

Alternant les points de vues des personnages, on en apprend plus sur Rabbit, mais également sur sa famille et ses amis, leur manière de gérer cette maladie et ce deuil à venir.

C'est touchant, drôle parfois, poignant, triste à souhait mais avec une touche d'optimisme et d'espoir qui illumine le récit.

Gros gros coup de coeur pour ce roman.


Note : 5/5

1 commentaire:

  1. J'ai terminé cette lecture hier, et ce fut un coup de coeur pour moi aussi.

    RépondreSupprimer