mardi 30 janvier 2018

L'année des coquelicots (Gilbert Bordès)


" Ils ont osé ! " C'est le cri qu'arrache à Urbain l'annonce de son licenciement de la société dont il dirigeait les services financiers. Belle situation, appartement boulevard de La Tour-Maubourg, BMW, une femme charmante, deux grands garçons –; et puis soudain, la chute, la honte... Il fuit, il se fuit, abandonnant Vincent et Julien à leurs faiblesses et aux pires tentations, Martine à sa solitude et au désespoir.
Il s'est arrêté, presque par hasard, à Clermont-Ferrand. Pour survivre, il a accepté un très modeste emploi. Il semble s'être détaché de sa vie antérieure. Mais la réalité le rejoint : Julien, le plus jeune de ses fils, qui a failli sombrer à Paris, lui tombe sur les bras. Il doit faire face, chercher une issue pour le gosse, relever enfin avec lui le défi de la mort... 
Voici un roman d'aujourd'hui. Urbain, Martine, Vincent, Julien et les autres, nous les connaissons, nous les côtoyons, sans savoir, sans vouloir savoir ce qu'ils vivent. Leur histoire tient en une année. C'est parfois long, une année. 
Mais que viennent faire les coquelicots là-dedans ? C'st un tableau, peint par un vieil original de Clermont : dans un champ de coquelicots éclatants, en filigrane, le pur visage d'une jeune fille. Image d'amour et de renouveau. 

286 pages

Pocket (17 septembre 1998)

Une tranche de vie dramatique qui pourrait arriver à n'importe quelle famille ! 

On plonge dans ce roman plein de réalités très actuelles. Une histoire qui pourrait sembler "cliché" mais une fois qu'on y est, on y reste et impossible de lâcher le livre. 

Comme toujours, Gilbert Bordès nous emmène dans "les choses de la vie" et nous régale de son écriture fluide et agréable avec des mots simples mais efficaces. 

J'ai passé vraiment un excellent moment de lecture 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire