dimanche 2 mai 2021

N.E.O. - T1 – La chute du soleil de fer (Maxe L’Hermenier) d’après le roman de Michel Bussi


 


Dans un monde où les adultes ont disparu, il existe deux refuges pour les deux bandes rivales qui ont survécu au cataclysme : le tipi et le château. Les uns chassent pour se nourrir, les autres vivent reclus et protégés. Bientôt, une étrange maladie fait peser un risque de famine sur le clan du tipi, le privant de ses proies. Et si ceux du château étaient à l’origine de cet empoisonnement ? L’heure de la confrontation est venue : la guerre entre les deux tribus peut-elle encore être évitée, alors que la nature est plus menacée que jamais ? Zyzo, l’espion au grand cœur du tipi, et Alixe, la reine du château, sauront ils unir leurs forces pour déjouer les mystères, les intrigues et les trahisons ?



Je n’ai pas lu le roman de Michel Bussi, je ne peux donc faire la comparaison. Mais lorsque la masse critique de Babelio m'a proposé cette bande-dessinée je me suis dit que c’était l’occasion de me faire une idée de la trame de l’histoire.

Nous sommes donc dans une période post-apocalyptique, un nuage toxique a tué toute vie sur terre, que ce soit humaine ou animale. Seuls les enfants dans le ventre de leur mère ont survécu aidés en cela par quelques humains qui ont réussi à se maintenir en vie le temps de créer un univers ordonné dans un château. Les enfants seront entourés de toute une technologie leur permettant d’atteindre l’âge de 13 ans. Mystère : un autre clan d’enfants a survécu en pleine nature non loin du château dans leur tipi qui n’est autre que la Tour Eiffel à Paris.

Un mystère est là.. pourquoi deux clans si différents, l’un très éduqué l’autre livré à lui-même. La méfiance règne entre les deux clans, sauront-ils faire front face à une nouvelle menace qui semble se lever.

J’ai bien aimé l’histoire, c’est tout simple, c’est du déjà vu. Quand on lit pas mal de SF, le thème est déjà pas mal exploité. Mais cette histoire d’enfants survivalistes est attendrissante, elle conviendra parfaitement à de jeunes ados ; la vie en petite communauté demande des règles, une entente, et une confiance les uns envers les autres. Il y en a toujours qui cherchent à prendre l’ascendant sur les autres ou à les manipuler.

Côté dessin et organisation de la bande-dessinée, j’aime beaucoup ce genre de dessins, un petit côté manga, très coloré avec une transposition de la ville de Paris en vaste jungle avec les bâtiments emblématiques de la ville en plein milieu. La nature reprend ses droits.

La mise en page est très agréable, les bulles se lisent très facilement, et le dessin est plaisant.

Un bon petit moment de détente et d’évasion.



1 commentaire:

  1. Le livre est dans ma Pal, ça donne envie de le découvrir. Merci pour ton avis

    RépondreSupprimer